mercredi, mai 22

Votre locataire n'est pas dans le profil GRL ? La GLI classique vous offre une solution.


Bien que la Garantie des Risques Locatifs offre une solution dans la très grande majorité des cas, il demeure néanmoins plusieurs situations locatives pour lesquelles la GRL n'assure pas.


 


 




C'est le cas notamment des salariés avec un CDI confirmé et qui ont un taux d'effort inférieur à 28%. Pour garantir cette catégorie de locataire qualifiée de solvable, il existe des garanties loyers impayés, dites "classiques".


Contrairement aux contrats GRL qui répondent à un cahier des charge négocié avec les partenaires sociaux, les garanties loyers impayés classiques (GLI) sont librement déterminées par chaque assureur. Il convient donc de comparer précisément les protections offertes ainsi que les conditions générales du contrat proposé.


 


 


 


 




Autre catégorie de locataire exclus du dispositif GRL : les étudiants.


Non boursiers et avec des taux d'efforts souvent supérieur à 50%, une caution parentale est requise. Pourtant la GRL est exclusive de toute caution solidaire, et ce malgré les aménagements prévus par la loi Boutin de 2009. Ici encore, la GLI offre une alternative de garantie adaptée.


 


 


Enfin, depuis plusieurs mois maintenant, les assureurs signataires de la convention GRL n'acceptent plus de garantir dans ce dispositif les locataires dits "non compensables par l'état ou le 1% logement". Il s'agit précisément des locataires qui sont en place depuis plus de 6 mois dans le logement et pour lesquels il n'est à déplorer aucun incident de paiement.


Dans ce dernier cas, la GLI propose une solution, sous la condition suspensive que la solvabilité du locataire soit suffisante.


 


Pour plus d'information sur les garanties des loyers impayés classiques, rendez-vous sur : http://www.garanties-loyers-impayes.fr

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...