samedi, août 18

Solvabilité du locataire : les assurances loyers impayés sont plus ou moins sélectives

Dans le cadre de la location d'un bien immobilier, il s'avère utile et rassurant de souscrire un contrat garantissant les risques locatifs. Les assurances loyers impayés se basent sur différents critères qui sont importants et qui doivent rentrer en ligne de compte dans le choix du futur locataire.

La majeure partie des compagnies se basent sur le taux d'effort du locataire.
Ce taux est déterminé par le montant du revenu mensuel, y compris les allocations, les pensions, les retraites, les indemnités versées par Pôle Emploi. A partir du moment où ils sont récurrents et réguliers, ils peuvent être intégrés dans ce calcul.
Il suffit ensuite de diviser le loyer, auquel on ajoutera les provisions sur charges, par le montant total des revenus. On obtient alors le taux d'effort.
Pour la plupart des compagnies, il doit être de 33% maximum, cependant la GRL permet un taux allant jusqu'à 50%.

Si la solvabilité locataire est de cet ordre, alors le propriétaire pourra être garanti. C'est pourquoi il est important de faire ce calcul afin de se protéger au maximum.
Cette nouvelle disposition datant de 2009 permet ainsi aux locataires ne rentrant pas dans les dispositions de l'assurance loyers impayés classique de pouvoir accéder plus facilement à la location.
C'est le cas des personnes en CDD ou travaillant dans l'intérim ou encore de celles qui sont encore en période d'essai.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...