mardi, juin 5

Assurance GRL : Bilan 2011 du dispositif.


L'APAGL a fourni, le 04 avril dernier, le bilan 2011 de la Garantie des Risques Locatifs (GRL). C'est l'occasion d'évaluer l'efficacité réelle du dispositif à remplir ses deux missions principales :
  1. Faciliter l'accès au logement de tous les locataires, y compris les plus fragiles.
  2. Protéger les propriétaires bailleurs des risques locatifs (loyers impayés et détériorations immobilières)

Les souscriptions grl en forte progression

En dehors des transferts des anciens contrats PASS-GRL vers la GRL2, les nouvelles souscriptions progressent de 36% avec 131 244 nouveaux lots assurés. Cette progression est aussi bien constatée chez les propriétaires bailleurs individuels que chez les professionnels de l'immobilier (administrateurs de biens).

Transferts PASS-GRL inclus, les nouvelles souscriptions s'élèvent à 204 131 lots en 2011.

La Garantie des Risques Locatifs facilite effectivement l'accès au logement

Les lots assurés compensables (*) représentent environ 80% des souscriptions grl, dont plus des deux tiers sont compensés par Action Logement.

Ce sont donc les salariés du privé qui bénéficient en premier lieu du dispositif grl, dont presque la moitié (47%) est âgée de moins de 30 ans.

(*) Compensables : Locataires dont le taux d'effort est supérieur à 28% et inférieur ou égale à 50%, ainsi que les locataires qui sont en situation de précarité face à l'emploi (CDD, CDI en essai...)

Par ailleurs, le taux moyen d'effort des locataires bénéficiaires de la GRL s'élève à 35%. Sachant que les propriétaires bailleurs exigent généralement de leurs locataires des revenus au moins 3 fois supérieurs au loyer (soit un taux d'effort max. de 33%), on comprend que le dispositif grl remplit pleinement sa mission de facilitateur d'accès au logement.


La garantie grl assure son rôle protecteur pour le bailleur

Le taux de sinistralité annuel net moyen en GRL est de 4,50%. Ainsi, c'est presque 1 propriétaire sur 20 qui doit faire face à un sinistre loyers impayés ou détérioration immobilières et qui bénéficie d'une indemnisation par l'assureur grl


source : APAGL, dossier de presse - bilan de la GRL arrêté au 31/12/2011.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...