mercredi, mai 2

Assurances GRL : l'avis UNPI


Jean Perrin, Président de l'UNPI (Union Nationale de la Propriété Immobilière) s'exprime devant la caméra du site unmondelibre.org au sujet de l'assurance GRL.


Vous êtes propriétaire d'un bien immobilier que vous louez ? Regardez la vidéo du Président de l'UNPI, l'équipe d'assurances-grl.fr donne son point de vue juste après...










Jean Perrin, Président UNPI, à propos de la GRL : "...pour toutes les personnes qui ont des revenus faibles, ou des revenus qui ne sont pas garantis, ou qui peuvent évoluer dans le temps... on (l'Etat) assurera le propriétaire que le loyer sera payé."


L'avis d'assurances-grl.fr : Contrairement à l'ancien dispositif PASS-GRL, la convention GRL qui l'a remplacé en décembre 2009, ne limite pas son intervention aux locataires fragiles, mais à TOUS LES LOCATAIRES dès lors que leur taux d'effort est inférieur à 50%. Ainsi, un candidat locataire en CDI avec des revenus 3 fois supérieurs au loyer est également éligible à l'assurance GRL. Il est donc, à notre avis, faux et réducteur de fabriquer une image 100% sociale à ce dispositif.




Interviewer : "Pourquoi ce ne sont pas les locataires qui payent cette garantie ?"


Jean Perrin, Président UNPI : "...dans tous les autres secteurs de l'économie, c'est celui qui fait courir un risque à autrui qui se couvre pour réparer les dégâts... les propriétaires ont de l'argent c'est plus facile de les faire payer."


L'avis d'assurances-grl.fr : Nous pensons, afin de préserver les intérêts du propriétaire, qu'il est préférable de lui demander le financement de l'assurance GRL, plutôt qu'au locataire. Cela évite ainsi le phénomène d'anti-sélection. En effet, certains locataires pourraient être tenté de ne plus régler leurs loyers sous couvert moral que le propriétaire serait indemnisé par avec une assurance. Cette situation irait contre l'intérêt du propriétaire bailleur qui, même s'il est indemnisé, aurait un souci de plus à gérer.






Jean Perrin, Président UNPI : "En France, pendant l'hiver on n'expulse pas... on met facilement 2 ans, voir 3 ans pour expulser un locataire qui ne paye pas."




L'avis d'assurances-grl.fr : Sans mauvais jeu de mot, c'est un "état" de fait. En France la procédure d'expulsion d'un locataire indélicat est rigoureuse et relativement longue. Si on exclu l'idée, à ce jour irréalisable, du Président de l'UNPI (c.à.d expulsion d'un locataire à tout moment de l'année), l'assurance GRL propose une vraie garantie au propriétaire grâce à une prise en charge des loyers impayés sans limite du durée, jusqu'à 70 000 €.






Jean Perrin, Président UNPI, se mettant à la place d'un propriétaire : "comme j'ai besoin de mes loyers pour vivre, pour payer mes impôts .... il faut que je sois sûr d'être payé. Et donc je préfère ne pas louer ..."




L'avis d'assurances-grl.fr : Nous avons du mal à comprendre cette contradiction. Si le propriétaire ne loue pas, il ne perçoit donc plus de revenus fonciers. Comment cette situation peut-elle lui permettre de faire face à ses engagements et de financer son crédit immobilier ?


L'impayé de loyer est simplement un risque, une probabilité que cet évènement arrive, non pas une certitude. Il est établit que l'assurance est, à ce jour, le système le plus efficace pour se protéger contre un aléa.





Jean Perrin, Président UNPI : "C'est l'Etat qui, en mettant des règles de plus en plus dures,... nourrit la crise du logement."




L'avis d'assurances-grl.fr : Si nous considérons que l'interventionnisme excessif de l'Etat peut avoir des effets pervers, il est faux d'affirmer qu'il est à l'origine de la crise du logement. La crise du logement est malheureusement due à ... la crise économique !


Aujourd'hui, 4 700 000 personnes travaillent à temps partiel. En l'absence d'un dispositif comme l'assurance GRL, et si on exclu du parc locatif privé tous ceux qui ne sont pas en CDI, c'est plusieurs millions de candidats à la location en moins ! Cette situation serait-elle préférable pour les propriétaires qui se trouvent ainsi en vacance locative ?


Face à ce défi, la Garantie des Risques locatifs (GRL) apporte une véritable réponse, certes perfectible, mais simple à mettre en oeuvre, sécurisante pour le propriétaire bailleur et qui facilite l'accueil des locataires dans le logement.







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...