vendredi, mars 16

Division et partage d'un appartement : une forme de colocation à risques

Dans un contexte économique difficile, alors que la solvabilité des locataires se dégrade, louer une surface d'habitation importante dans les grandes villes est de plus en plus difficile.
Aussi le propriétaire bailleur peut-il être tenté de diviser son appartement en chambres  (avec des parties communes internes telles que cuisine, salle de bain, couloir..) pour louer chacune d'elles séparément et créer ainsi une certaine forme de « colocation ».

Si la colocation classique (c.à.d un seul bail dans lequel est indiqué plusieurs locataires) ne pose pas de difficultés à assurer, en revanche le partage d'un appartement (c.à.d plusieurs baux pour un même appartement) n'est pas autorisé.

Ne pas troubler la vie des autres locataires.

En effet, en cas d'impayé de loyers de la part d'un des locataires, l'intervention d'un huissier dans les « parties communes » serait considérée comme une atteinte à la vie privée des autres locataires partageant les lieux.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...