vendredi, janvier 27

Augmentation des prix grl : faut-il rester assuré en grl


La Das a été le premier assureur a appliquer une augmentation de tarif de plus de 20% sur ses contrats assurances GRL. Le pas a ensuite été emboîté par les assurances GRL concurrentes comme la Mutuelle Alsace Lorraine qui a fixé une augmentation des prix GRL équivalente.
Dans ce contexte, les propriétaires bailleurs s'interrogent sur l'intérêt de rester assuré.




Les prix grl augmentent parceque le risque de loyers impayés augmente !




C'est malheureusement le phénomène le plus classique dans l'augmentation des prix des assurances en général, et dans les assurances grl en particulier.

Depuis la crise économique de fin 2007, des centaines de milliers de licenciements ont eu lieu dans les entreprises, ce qui a fragilisé la solvabilité des locataires et a engendré une quantité importante de sinistres loyers impayés. Si les sinistres augmentent, et donc les charges des assurances grl, les tarifs doivent mécaniquement augmenter pour équilibrer les comptes de l'assurance.




Supprimer votre assurance grl dans cet environnement, revient à cesser de vous garantir à un moment où le risque d'impayé de loyer est le plus fort ! Y avez-vous intérêt ?





Les assurances grl coûtent plus cher, oui, mais après impôt sur les revenus fonciers, c'est modéré.





Certes, une augmentation des prix grl de 20% ne fait pas plaisir et cela peut donner envie de quitter son assureur. Mais quand une hausse des prix est liée à une évolution de marché, ce n'est pas judicieux ! C'est comme changer de boulanger sous prétexte qu'il a changé ses prix en raison de la modification de la tva... il n'a pas eu le choix... le boulanger d'à côté aussi d'ailleurs. C'est donc inutile.




Calculons plutôt l'impact réel de l'augmentation des prix grl sur le pouvoir d'achat du propriétaire bailleur. Prenons pour exemple un montant de loyer moyen de 700 €.




Auparavant, l'assurance grl était facturée 2,50% du loyer, désormais il faut compter, début 2012, sur un taux de 3,04%. Sur la base d'un loyer mensuel moyen de 700 €, cela revient à une surprime de :


700€ (loyer) x 12( mois) x 0,54% (augmentation) = 45,36 €


45,36 € correspond donc au montant de la hausse du prix de la grl (surprime), mais ce n'est pas ce que çà vous coûte !




En effet, la grl est déductible de vos revenus fonciers. Par conséquent, selon votre taux marginal d'imposition (TMI), vous pouvez économiser sur l'impôt des revenus fonciers :


45,36 € (surprime grl) x ( 30% (TMI) + 13,50% (csg-crds) ) = 19,73 € d'impôts et de prélèvements sociaux en moins.

Au final, la surprime nette liée à l'augmentation du prix des assurances grl est de 45,36 - 19,73 = 25,63 €, soit à peine plus de 2 € par mois.






Cela vaut-il le coût de risquer un impayé de loyer de 700 € par mois pour économiser 2 € ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...